Le GI-TASS, accélérateur de carrière !
Philosophie du GI-TASS

Le désordre mondial, économique et social actuel a de lourdes conséquences sur le monde industriel et sur les politiques mises en œuvre pour le réduire.
Le très médiatisé Trump n’a fait qu’adopter une politique vieille comme le monde : s’enfermer pour éviter d’être confronté à la réalité.
Cette politique dite de l’autruche n’a jamais été une réponse adaptée à un problème.
“Si nos leaders refusent de faire de véritables réformes sociales et les investissements publics indispensables, ils permettent aux prophètes du déclin américain de voir leur vision se réaliser” (éditorialiste en chef du New York Times ).
Ils permettent la montée au pouvoir de “sauveurs” qui ne font qu’empirer l’état d’un pays. C’est ainsi qu’en mars Trump vient de supprimer le peu d’action sociale que son prédécesseur avait tentée. Curieux sauveur…

Qui va donc sauver l’homme occidental ?

La chine est certainement détentrice de quelques clefs… Sa position est sans équivoque : “Le libre-échange au niveau mondial est gage de prospérité alors que vouloir pratiquer le protectionnisme serait comme s’enfermer dans une chambre noire. Une guerre commerciale ne peut qu’aboutir à la défaite des deux parties“.

Face à ce défi, il faut former des hommes en mesure d’agir (A) ou d’entreprendre, à partir d’une Maîtrise (M) de compétences
Ces hommes doivent aussi être en mesure de créer, d’innover (I). Ce profil “l’AMI” doit être mis en œuvre à tous les niveaux de la société afin d’introduire des changements dans la vie de l’organisation où ils travaillent : Un nouvel humanisme.